Impact of Ocean's Eleven on Pop Culture (French)

Essay by EssaySwap ContributorJunior High, 9th grade February 2008

download word file, 9 pages 3.0

Downloaded 1061 times

• Qui a voulu créer ce film et pourquoi ? George Clooney et Steven Soderbergh (le réalisateur du film) sont tous deux des fans de la version originale de Ocean's Eleven de 1960 et ont décidé de faire un remake du film. Ils ont une compagnie de production ensemble, Section Eight, ce qui facilita le tout. Comme la version de 1960 présentait de nombreuses vedettes, ils ont décidé de faire de même pour la nouvelle version. Vu leur nombre, les vedettes de la nouvelle version du film ont dû accepter une diminution considérable de salaire. En envoyant le script à Julia Roberts, George Clooney à attacher un billet de 20 $ en ajoutant une note comique : « I hear you make twenty a picture now.» (Il paraît que tu gagnes maintenant vingt (millions) par film) • Sur combien de temps s'est échelonné la création de ce film ? (écriture, financement, recrutement, repérage, tournage, etc.)

L'écriture du scénario final a été complétée le 1er novembre 1999 par le scénariste Ted Griffin. Le producteur Jerry Weintraub ainsi que George Clooney et Steven Soderbergh ont rapidement rassemblé les plus grandes vedettes d'Hollywood. Ils ont par la suite obtenu l'autorisation de tourné sur place à Las Vegas (où se passe la majeure partie du film), notamment pendant le combat opposant Lennox Lewis à Wladimir Klitschko. Le tournage a duré du 11 février 2001 jusqu'au 31 mai 2001 pour permettre au film d'étre monté et prêt à arriver en salles le 7 décembre 2001.

• Y a-t-il des anecdotes reliées à la réalisation du film ? Tout était-il totalement sous contrôle ou y-a-il eu des imprévus, des difficultés particulières, des modifications en cours de route ? Le film se passe à Las Vegas. Les stars du film ne se sont pas retenu pour jouer. Bien qu'il y a un désaccord pour dire qui a gagné la plus (George Clooney dit que c'est Matt Damon alors que Damon dit que c'est Brad Pitt), George Clooney a réussi à perdre 25 parties de Black Jack de suite.

• Le réalisateur du film est-il très connu ? Est-il connu pour ses points de vue personnels ? Ses succès commerciaux ? Quel genre de succès ses films précédents ont-ils connus ? Steven Soderbergh est un réalisateur d'exception. Il a réussi depuis quelques années à combiné ses expériences de cinéma expérimental et de cinéma commercial afin de produire des films qui plaisent tant au public qu'à la critique. Il a reçu deux nominations aux oscars 2001 en tant que meilleur réalisateur. Il a gagné pour Traffic. Ses films sont resté peu commerciaux jusqu'à l'an 2000. En 1989, son premier long métrage Sex, lies and videotapes lui a permis de devenir le plus jeune récipiendaire de la palme d'or à Cannes. En 1998, son premier projet avec George Clooney, Out of Sight, est adoré de la critique mais remporte peu de succès commercial.

• Le réalisateur crée-t-il toujours le même genre de film ? Si oui, décrivez les grandes caractéristiques de ses films et établissez les liens avec le film choisi.

Le réalisateur d'Ocean's Eleven est un des plus versatile à Hollywood, il ne crée donc jamais e même genre de film. Ses films sont d'Ailleurs tous très différents les uns des autres.

• A-t-il esayé une nouvelle technique, une nouvelle esthétique, un nouveau genre ? A-t-il pris des risques ? Ou est-ce une commande ? On ne peut parler du film comme une commande, mais ce n'est certainement pas un film expérimental comme certains des projets précédents de Soderbergh. Ocean's Eleven n'est pas un film d'innovation mais n'essaye pas de l'être. Il a été fait pour divertir et le fait très bien.

• Le réalisateur a-t-il participé au scénario ? Est-ce autobiographique ? Est-ce que le sujet du film le préoccupe particulièrement ? Est-ce un coup de foudre à la lecture d'un livre ? Est-ce une suite ? Travaille-t-il souvent avec le même scénariste ? Steven Soderbergh n'a pas été impliqué dans l'écriture du scénario comme il l'a été dans certains de ses autres projets. Il a voulu faire sa propre adaptation du film du Rat Pack de Frank Sinatra du même titre daté de 1960. Le film marque sa première collaboration avec le scénariste Ted Griffin.

• Travaille t-il souvent avec la même équipe ? Oui. Soderbergh aime garder la plus grande partie possible de son équipe technique pour chacun de ses films. Il utilise d'ailleurs souvent les mêmes acteurs : Clooney, Cheadle et Guzman (qui n'apparaît pas dans Ocean's Eleven) par exemple.

• Le scénariste est-il connu ? Y a-t-il une tendance à dégager des ses scénarios précédents ? La carrière de Ted Griffin est en pleine floraison. Il produira l'an prochain un film de Ridley Scott dont il signe le scénario. Il n'y a pas de tendance à dégager de ses scénarios précédents.

• Le scénario est-il original ou est-ce une adaptation ? Est-ce un remake, avoué ou non ? Si le scénario est inspiré d'un livre ou d'un ancien film à succès, y colle-t-il de très prés ? Ou prend-il des libertés et alors quelles sont elles ? Le livre est est-il un classique, un roman à succès, une pièce de théâtre ? Ou a-t-on écrit un ivre après le film ? Le scénario est un remake de celui de Harry Brown et Charles Lederer. LE film est donc un remake. On n'a toutefois repris que l'idée originale du film. ee dialogue est entièrement original et l'histoire diffère de beaucoup de celle de 1960.

• La maison de production est-elle un major ? Est-elle spécialisée dans un genre de film en particulier ? Le film choisi correspond-il à cette spécialité ? La maison de production est une des plus anciennes et plus célèbres de monde. Warner Bros. n'a pas de spécialité.

• La maison de production avait-elle une intention particulière quand elle a financé ce film ? Voulait-elle un blockbuster ? Ou gagner un prix ? Voulait-elle encourager un nouveau talent ? Voulait-elle toucher un nouveau marché ? Ou profiter d'une mode, d'un acteur ou d'un genre à succès ? Qu'est-ce qui a motivé ce choix ? La raison qui a motivé le choix de produire ce film est assez simple, produire un blockbuster qui va rapporter de l'argent pour Warner Bros. Le studio a profité de la longue liste de vedette pour publiciser le film à une grande échelle.

• Quel type de risque la maison de production a-t-elle pris ? A t-elle beaucoup investi dans les vedettes, le décor, la technologie ou la publicité ? Est-elle allée chercher des subventions ? Est-ce un film à gros budget ? Où y a-il eu un investissement majeur ? À combien évalue-t-on le coût de ce film ? Est-ce un budget norma pour ce type de film ? Ocean's Eleven est un film à assez gros budget. Ce budget de 85 millions est cependant minuscule si on le compare à la liste d'acteurs qui sont dans le film. Il n'y avait donc aucun risque à prendre et aucune subvention ou investissement nécessaire pour produire ce film. Bien que le film soit un vendeur naturel, le plus gros investissement est dans dote allé dans la publicité.

• Au niveau musical, le compositeur ou les interprètes sont-ils connus ? Travaillent-ils régulièrement pour le cinéma ? Ont-ils un style particulier ? Quel est leur public habituel ? Leur rôle est-il important pour le succès du film ? Le compositeur David Holmes a fait de la musique pour six longs métrages, dont deux de Steven Soderbergh. David Holmes a une carrière en solo dans son Irlande natal et à travers l'Europe où il agit comme DJ techno et électronique. Sa musique ne contribue pas directement au succès du film mais elle est importante et elle y ajoute une ambiance particulière.

• Y a-t-il plusieurs vedettes dans ce film ? Sont-elles surtout masculines ou féminines ? Absolument. George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon, Andy Garcia, Don Cheadle, Carl Reiner, Casey Affleck, Elliot Gould, Bernie Mac et Julia Roberts. Il est assez facile de voir que les vedettes sont presque exclusivement masculines.

• Sont-elles associées à un genre de film ou à un type de rôle Jouent-elles un rôle de premier plan dans ce film ? Pourquoi ont-elles été choisies ce film ? Pourquoi ont-elles accepté de jouer dans ce film ? Voulaient-elles changer leur image ? Ont-elles consciemment pris un risque ? Y a-t-il des anecdotes reliées à leur participation au film ? Le nombre impressionnant de vedettes dans le film est dû au fait que la version originale du film décelait également une liste surprenante de stars. Les vedettes de la version actuel ont toutes été choisies par Soderbergh et Clooney pour leur talent et leur notoriété. C'était un honneur que d'être choisi pour jouer dans le film, il n'y avait aucun risque à prendre. Une question précédente adresse un anecdote du tournage. Clooney, Pitt, et Garcia et Roberts ont les rôles de premier plan dans le film.

• Le film a-t-il révélé un nouveau talent ? Le film a révélé un aspect du talent de Bernie Mac. Il est non seulement capable de jouer la comédie mais aussi des rôles plus dramatiques.

Description et interprétation • Le titre du film indique-t-il clairement la direction que prend le récit ? A-t-il une signification particulière ? Est-il original, facile à retenir, accrocheur ? Comparez le titre original avec sa version française s'il y a lieu.

Le titre du film est en effet original, facile à retenir et accrocheur. Il représente bien la direction que prend le récit sa signification est facile à comprendre. La version française, L'inconnu de Las Vegas ne dispose d'aucune des qualités du titre original. Il est en effet très difficile de savoir qu'il s'agit du même film.

• Les premières minutes du film, celles où on présente le titre et une partie du générique, créent-elles une ambiance particulière ? Comment préparent-elles au film ? La séquence titre et générique nous amène tout de suite dans l'univers de Danny Ocean, ce criminel de carrière. Dès sa sortie de prison, il se retrouve imm.diatement dans un casino d'Atlantic City, à la rencontre de vieux amis, plan en tête.

• Le film est-il basé sur des faits historiques, sur une réalité particulière présente ou passée, locale ou étrangère ? À quelle époque se déroule le film, où et sur quelle durée ? Jusqu'à quel point est-ce de la fiction ? Fait-on appel à certains savoirs (culture historique, politique, scientifique, religieuse, artistique, cinématographique, etc.) ? La réponse à toutes les questions auxquelles on peut attribuer une réponse positives ou négatives est non. Pour le reste, le film se déroule à notre époque sur une durée de quelques semaines. C'est de la fiction à un très haut point sans être de la science fiction.

• Le scénario du film est-il simple ou complexe ? Plusieurs thèmes sont-ils abordés à la fois ? A-t-il de multiples niveaux de sens ? Quels en sont les principaux éléments narratifs ? Le récit du film est-il linéaire ? Y a-t-il des flash back ? Y a-t-il plusieurs actions menées en parallèle (résumé et présentation graphique de l'action) ? Le scénario du film est à la base assez simple mais contient tout de même des éléments complexes. Il y a quelques flash back bien utilisés. Il y a en effet plusieurs actions menées en parallèle, surtout lors de la préparation du black-out de la ville.

• Y a-t-il des effets de surprise ? Y a-t-il des temps forts ? La finale clôt-elle le film ou nous laisse-t-elle à penser ? Au premier visionnement du film, il y a de bons effets de surprise et des temps forts qui doivent rester secret avant le visionnement du film. La finale nous laisse penser. L'histoire ne se termine pas complètement, • Comment le temps est-il indiqué ? Par des changements de luminosité, de saison, par le vieillissement des personnages ou par la logique de l'action ? Est-ce précis ou approximatif ? Le temps est indiqué de façon précise par la logique de l'action • Y a-t-il beaucoup de dialogues ? Des voix hors champs ? Quel niveau de langue utilise-t-on : familier, courant, châtié, littéraire, argot ? Reflète-t-il une culture particulière ? Le dialogue enrichit-il l'action ou est-il redondant ? Est-il profond, drôle, superficiel, théâtral, informatif ? Suggère-t-il une émotion ? Pour un film d'une certaine action, il y a bon nombre de dialogues et de voix hors champs (un usage irréprochable de la part de Soderbergh.) Le niveau de langage utilisé dépend du personnage et de la situation, il est généralement de familier à courant. Il reflète la culture et le milieu de chaque personnage. Le dialogue est drôle, parfois profond et complémente bien l'action.

• Quelles valeurs le film véhicule-t-il : valeurs conservatrices, libérales, traditionnelles, modernes ? Valeurs morales, familiales, civiques, patriotiques ? Valeurs du travail, de l'audace, de la débrouillardise, du sacrifice de soi, de la liberté de l'amitié ? Loi du talion, opportunisme, spiritualité, écologie ? Qu'est-ce qui est présenté comme bon, mauvais, important ou secondaire ? Comment y présente-t-on la société, les institutions (école, justice, gouvernement, système économique), les relations interpersonnelles ? Comment les valeurs sont-elles mises de l'avant ? En paroles, par des comportements, des symboles ? La valeur de l'audace est sans l'ombre d'un doute celle qui est la plus clairement exprimée. On fait les choses pour l'amour du risque. On est très opportuniste. Les criminelles sont les bons gars et les grandes institutions représentent le mal sur Terre. Puisqu'on vole des riches et méchants, ce n'est pas vraiment du vole et ce n'est pas vraiment mal. Le dialogue transmet bien cette idéologie, surtout Danny Ocean, le personnage de George Clooney.